Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle main faudrait-il

pour prolonger ma soif

et jusqu´où porter

le regard qui cherche

le silence

 

et la mer pour te nommer

abandonnant à la marge

ses ruisselants gestes

*****

Le ciel se noie dans mon verre

ton sexe interpelle le regard

cultive des promesses de cendres

dans le chant des éperviers

 

entre volupté

et désir inapaisé

de te posséder

le regard s´attarde vertical

sur ton corps

*****

La cécité des miroirs

prolonge la nuit

clame les sémaphores

 

le vent dessine son portrait

sur un ruban de sable

et la terre s´abandonne

à la vanité des fleurs

 

l´aube renait

de ses promesses marines

*****

Ce n´est pas au vent de dire

l´errance de la fumée

mais quelle voix dira

la nudité de la nuit

 

le feu

s´insurge contre le soleil

le ciel cède

ses dieux à la mer

*****

La ville m´invite à prendre

les rues pour compagnes

 

la frivolité des fleurs

compte peu

mais que faire du bégaiement

des insectes

*****

Itinéraire fracturé

désir rougeâtre

du sexe

 

pour dire

la frigidité des miroirs

combien de regards faut-il

*****

J´habite la démence

des pages blanches

 

je connais

l´alphabet raturé

des rêves insomniaques

 

© Valmy Yacinthe

Le poète Valmy Yacinthe, né aux Gonaïves en Haïti, le 11 septembre d´une année imprécise, incertaine. Il a un roman autobiographique en chantier.

Le poète Valmy Yacinthe, né aux Gonaïves en Haïti, le 11 septembre d´une année imprécise, incertaine. Il a un roman autobiographique en chantier.

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0